Les aventuriers de la bijouterie

Photo Chloé Rose | DR

Fêtes de fin d'année: dans le cadre de notre opération Le monde d’après ne doit pas être celui d’Amazon, nous vous présentons chaque jour du calendrier de l’Avent une idée de proximité pour vos achats de Noël émise par nos lecteurs.

L’envie de créer, un voyage inspirant, de la volonté, deux petites filles en oriflamme et surtout des bijoux: c’est un peu de tout cela que vous trouverez chez Chloé Rose. Une maison familiale fondée à Genève en 2008 et qui connaît depuis un succès grandissant.

Il est presque impossible de ne pas avoir remarqué, en passant par le Rond-Point de Plainpalais, la devanture rose bonbon de la première boutique, ouverte en mars 2010. Avant cela, le couple derrière le projet avait décidé de changer de vie, de tout plaquer et d’entreprendre, en 2009, un voyage en Asie avec leur fille aînée Chloé. De ce périple naîtront des inspirations, un savoir-faire et une aventure: celle de créer des bijoux mêlant la culture asiatique aux lignes européennes.

L’histoire commence sur les marchés, notamment celui de Noël à la Fusterie, et se poursuit donc à Plainpalais, dans une boutique-atelier. Cinq ans plus tard, Chloé a accueilli dans sa vie une petite sœur, Rose, et la famille a également grandi d’une boutique, à la rue Rousseau cette fois.

Bijoux que l’on peut personnaliser, collection pour enfants, collection mère/fille (avec des duos de bracelets extensibles), pièces d’autres créateurs: le choix proposé est vaste. Il est même possible de se faire livrer, à partir de 100 francs d’achat.

link

Chloé Rose