| | news

Des scientifiques épinglent la Chine pour son usage clandestin de gaz CFC

C’est bien la Chine qui serait responsable de l’augmentation des émissions de CFC-11 (EN), un gaz interdit depuis 2010, qui détruit la couche d’ozone et réchauffe le climat. Des travaux publiés dans Nature désignent le nord-est du pays.

Pourquoi c’est grave. Depuis l’entrée en vigueur du protocole de Montréal, en 1989, les scientifiques ont pu constater une lente amélioration de l’état de la couche d’ozone, qui protège la planète et les êtres vivants contre les UV du soleil les plus néfastes. La violation des textes internationaux fait donc peser une menace pour la santé des populations, notamment celles des régions les plus australes du globe.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi