| | radar

Le mouton est un jardinier pour les fermes solaires

Moutons dans une centrale solaire en Grande-Bretagne | Jonathan Hutchins - Creative Commons

Les fermes solaires en plein champ, c’est pas mal pour produire de l’électricité. Mais si la végétation n’est pas contrôlée, cela peut vite devenir un problème.

Pourquoi on vous en parle. La revue Renewable Energy World racontait hier que l’usage de moutons pour contrôler la végétation dans les fermes solaires (EN), se développe dans le nord-est des Etats-Unis. Le mouton se repaît d’herbe et fournit lait, viande et laine, tout en évitant que les cellules solaires ne soient masquées du soleil.

Cette association entre éleveurs de moutons et producteurs d’énergie verte est de plus en plus fréquente, et sur tous les continents. Elle est sûrement rentable, sur le plan économique, mais quel est son impact sur l’environnement?

En fouillant un peu, on découvre que l’Université Cornell étudie cette pratique de manière très scientifique, notamment pour voir l’impact sur les insectes (EN). Et c’est tant mieux car si l’idée est séduisante, mieux vaut s’assurer qu’elle ne dégrade pas les écosystèmes!

link

Lire l'article de Renewable Energy World (EN)

Lire aussi