| | radar

Le labo asiatique: retour du tigre, chimère homme-singe et LIDAR très longue portée

EPA

Comme chaque semaine, notre correspondante à Hong Kong Julie Zaugg décrypte trois actualités scientifiques ou technologiques venues d’Asie.

Le retour du grand chat. La population de tigres de l'Inde a crû de 33% entre 2014 et 2018, passant de 2226 à 2967 spécimens durant cette période, selon des nouveaux chiffres publiés par le gouvernement du sous-continent. En 2006, le pays en comptait 1411. L'Etat du Madhya Pradesh en a le plus, suivi du Karnataka. Ces félins ont également investi 25 709 km carrés de territoire supplémentaire ces quatre dernières années.

India Today (EN)

Une bête hybride. Un équipe de chercheurs espagnols sont parvenus à créer une chimère mi-simienne et mi-humaine, dans le cadre d'une expérience controversée menée en Chine pour éviter les barrières légales en vigueur en Europe. Ils ont injecté des cellules souches d'homme dans un embryon de singe. L'objectif est de se servir de l'animal comme d'un hôte pour faire pousser des organes destinés à être transplantés.

El Pais (EN)

Un lidar à la vue longue. La Chine a annoncé la construction d'un radar laser ultra-puissant pour étudier les étages supérieurs de l'atmosphère. L'appareil aura une zone de détection de 1000 kilomètres - soit dix fois plus que ses pairs. Il permettra d'analyser les particules qui forment la première ligne de défense de la Terre contre les agressions venues de l'espace, comme les rayons cosmiques et les vents solaires.

The South China Morning Post (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi