| | radar

Le labo américain: médicaments changeant de forme, pollution de l'air et cannabis anticancéreux

Pollution de l'air à Beijing, 2008 | Oded Balilty / Keystone

On pourrait bientôt créer des médicaments qui changent de forme grâce à CRISPR. «Y a-t-il quelque chose que CRISPR ne puisse pas faire?», interroge la revue scientifique Nature qui présente la nouvelle recherche du MIT. Les scientifiques ont utilisé la méthode CRISPR pour modifier génétiquement des polymères et créer des matériaux capables de changer de forme à la demande. Un procédé révolutionnaire qui pourrait permettre d’administrer plus facilement des médicaments anticancéreux. Nature (EN)

Même modérée, une pollution de l’air tue. Une étude internationale menée à partir des données provenant de 652 villes de 24 pays publiée dans The New England Journal of Medicine montre que la pollution atmosphérique même si elle n’est pas élevée reste mortelle. Aux Etats-Unis, une augmentation de dix microgrammes par mètre cube des particules fines (PM 2,5 et PM 10) serait directement responsable de 178 morts prématurées chaque jour. New York Times (EN)

Le cannabis, remède anticancéreux? Selon des chercheurs du Dana-Farber Cancer Institute, un dérivé du cannabis a démontré un «potentiel thérapeutique significatif» dans le traitement du cancer du pancréas. Le traitement aux flavonoïdes testé sur des souris aurait permis d’éliminer toutes les cellules tumorales chez 70% d’entre elles. Frontiers in oncology (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi