| | radar

Le labo américain: L'IA gagne au poker, OGM contre le cancer et harcèlement

Keystone / AP John Locher

Comme chaque semaine, notre correspondant à Boston Lionel Pousaz décrypte les dernières actualités scientifiques venues des États-Unis.

L’IA plume les humains au poker. Preuve que ce jeu n’est pas qu'une affaire de hasard, des chercheurs de Pittsburgh ont mis au point un système capable de défaire les meilleurs professionnels. Décrit dans Science, l’intelligence artificielle Pluribus domine la configuration six joueurs, no limit Texas Hold’em. Selon les chercheurs, le poker présente des défis cognitifs particulièrement proches de ceux de la vie quotidienne.

Gizmodo (EN)

Des OGM contre le cancer. Des bactéries génétiquement modifiées relâchent des biomarqueurs, qui signalent au système immunitaire les cellules malignes. Développé à Boston et testée sur des rongeurs, cette nouvelle approche est décrite dans Nature Medicine. Elle s’inscrit dans le domaine prometteur des immunothérapies anticancéreuses.

New York Times (EN)

Splendeur et décadence d’un prof harceleur. Il était l’un des chercheurs stars de la célèbre université américaine, récipiendaire des prix les plus prestigieux et pourvoyeur de nombreuses bourses cossues des fondations Gates ou Pritzker. L’économiste Roland G. Fryer Jr. voit son laboratoire fermé pendant deux ans, suite à plusieurs plaintes pour harcèlement sexuel.

Boston Globe (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi