| | radar

Le labo africain: banque de lait et quatrième révolution industrielle

Image d'illustration. | Silvia Izquierdo / Keystone

Chaque semaine, Matteo Maillard, notre correspondant à Dakar, vous livre les dernières actualités venues d’Afrique.

Au Kenya, une banque du lait pour sauver des bébés. Les complications post-naissance sont l’une des principales causes de décès chez les enfants de moins de cinq ans. Sur les dix pays avec le taux le plus élevé de nouveaux-nés prématurés, huit sont en Afrique. Pourtant, la solution est souvent simple et naturelle: du lait maternel. Quand une mère biologique n’est pas en état de le fournir, cette banque du lait, alimentée par des donneuses, vient à la rescousse. Quartz (EN)

En Afrique du Sud, le mirage d’une 4e révolution industrielle. Ce concept cher à Klaus Schwab et au forum de Davos, qui promet la prospérité économique aux pays investissant dans les nouvelles technologies, serait un leurre dangereux selon Alison Gillwald, professeure à l’université de Cape Town. Selon elle, le gouvernement sud-africain se reposerait sur ce concept afin d’éviter de répondre à la crise de l’emploi qui secoue le pays. Afin d’absorber les 700'000 jeunes qui arrivent chaque année sur le marché du travail, le taux d'emploi devrait augmenter de 10% alors que les projections le placent à 2,1%. The Conversation (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi