Des enfants cherchent des poissons dans une rivière aussi utilisée pour y déverser les toilettes, dans le bidonville de Kroo Bay à Monrovia, Liberia | AP Photo/Rebecca Blackwell
La révolution des toilettes | épisode № 13

Le jour où Firmenich, connu pour ses parfums, est allé chercher du caca en Inde et en Afrique

Où l’on découvre qu’il y a, dans la puanteur des matières fécales, cinq composantes universelles, que leur origine soit un Indien ayant consommé du curry ou un Africain adepte du pili-pili. En collaboration avec la Fondation Gates, la multinationale suisse Firmenich a réussi à bloquer notre odorat, pour transformer les toilettes puantes en émotion positive.

«Non, n’ayez pas peur, baissez-vous!»

J’ajuste mon nez sur la fente.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre