Réservé aux abonnés

Le débat Macron-Le Pen, un choc cathodique décisif en France

De plus en plus de Français manifestent contre les deux candidats; les abstentions et votes blancs seront décisifs. | AP Photo via Keystone / Bob Edme

«Pareil, en pire», écrit l’éditorialiste du Courrier international Claire Carrard à propos de la réédition du débat télévisé qui opposera mercredi soir Emmanuel Macron à Marine Le Pen sur TF1 et France 2. Car les circonstances ne sont plus les mêmes en 2022 que celles qui prévalaient en 2017. Il y a cinq ans, Macron surfait sur la vague du renouveau et des promesses de changement qu’il incarnait après son coup de force de la création du mouvement La République en marche. Après avoir littéralement terrassé Marine Le Pen lors du ce premier duel cathodique, il avait remporté haut la main la mise présidentielle avec 66,1% des suffrages contre 33,9% à la candidate du Front national.

Pourquoi ça change. Cette année, la donne est complètement différente. A une semaine du scrutin décisif, l’écart promet d’être beaucoup plus serré. Les sondages donnent entre 53% et 54% pour Macron, contre 46% et 46,5% pour Le Pen. En fonction de l’abstention et des votes blancs d’une part, des reports de voix qui se feront, ou ne se feront pas dans les deux camps d’autre part, le score final tiendra à peu de choses. C’est dire si le débat télévisé de mercredi sera décisif, notamment pour faire pencher la balance des indécis dans un camp ou dans l’autre.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter