| Radar

La Suisse perd une place au classement de Transparency International

La Confédération occupe désormais le quatrième rang mondial. L’ONG Transparency International note des lacunes concernant le financement des partis politiques et la protection des lanceurs d’alerte. Troisième lors du dernier classement en 2018, la Suisse compte le même nombre de points en 2019, insuffisant pour monter sur le podium des meilleures nations en termes de lutte contre la corruption. Pour réaliser ce classement, l’ONG Transparency International étudie plusieurs facteurs déterminés par des experts de milieux scientifiques et économiques.

En haut du classement on retrouve le Danemark et la Nouvelle-Zélande, à égalité. À la troisième place, un autre pays nordique: la Finlande. Singapour et la Suède se classent à la quatrième place, à égalité avec la Suisse. Chez nos voisins européens, l’Allemagne se classe neuvième, tandis que la France occupe la 23e place. La Syrie, le Soudan du Sud et la Somalie terminent le classement.

link

Le Temps

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi