| | news

Les cantons devraient participer aux frais ambulatoires: la réforme votée générerait un milliard d'économies

Image d'illustration. Ici une chambre de réveil du nouveau centre hospitalier de Rennaz. | Keystone / Cyril Zingaro

Le Conseil national a accepté par 121 voix contre 54 le projet de financement uniforme des prestations ambulatoires et stationnaires ce jeudi 26 septembre. Cette décision permet, après plus de dix ans de travaux, d’actionner un levier important d’économies pour les assurés. Mais les débats entre cantons et les assurances-maladie concernant la gouvernance, la répartition des coûts et l’intégration des soins longues durée s’annoncent encore ardus.

Pourquoi on vous en parle. La réforme baptisée EFAS permettrait de réaliser des économies dans le secteur de la santé allant jusqu’à un milliard de francs. Grâce à ce projet, les cantons et les assurances-maladie se répartiront de manière uniforme les coûts des interventions hospitalières, en ambulatoire et en stationnaire. Le but: alléger le montant des primes.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi