Ludo Van der Heyden, directeur académique à l’Institut européen d’administration des affaires (INSEAD) | Guillaume Mégevand pour Heidi.news
L'Etivaz, le génie fromager | épisode № 06

La recette de l’Etivaz vue par un expert de la gouvernance

Pour comprendre cette success story fromagère, nous avons confronté Ludo Van der Heyden, directeur académique à l’Insead, et Jacques Henchoz, président d’honneur de la coopérative. Ou quand la théorie confirme la pratique...

Au Pays-d’Enhaut, pas d’école pour réussir dans les affaires. Jacques Henchoz, personnage clé de cette histoire collective, le sait bien. Entre 1982 et 2004, sous différentes casquettes, il a été de ceux qui ont porté la Coopérative de l’Etivaz par leurs idées, intuitions, envies, refus et coups de génie. Purement autodidacte, il a repris la ferme familiale à 16 ans. Puis il s’est investi dans la Coopérative et la politique

«Je bûcheronnais, j’avais 38 vaches, et puis j’étais député au Grand Conseil. Je me suis investi, j’ai tout appris sur le tas… C’était une super aventure», explique-t-il quand il évoque ses débuts. Durant les vingt-deux ans où il s’est impliqué dans l’Etivaz, les producteurs ont réussi à se détacher de la férule de la Fédération laitière du Léman, construire une marque et se frayer un chemin dans la mondialisation.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre