| News

Les tourments d'un enfant-soldat au premier procès en Suisse pour crimes de guerre

Un ancien enfant-soldat entendu au TPF | Photo d'illustration prise en 2003 au Liberia / EPA/Keystone

Amené à la barre par la défense, un ancien enfant-soldat, pris sous l’aile de l’ancien chef rebelle Alieu Kosiah pendant la première guerre civile du Liberia (1989-1996), a sommé le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone de lui offrir une protection en échange de son témoignage. En vain.

Pourquoi on en parle. Alieu Kosiah, âgé de 45 ans, réfugié en Suisse et détenu depuis 2014, est accusé de crimes de guerre pour les exactions commises par la faction ULIMO (United Liberation Movement of Liberia for Democracy), dont il était un pilier entre 1992 et 1997. Le prévenu nie en bloc les 25 violations des lois de la guerre qui lui sont reprochées, dont des meurtres de civils, des transports forcés et un viol.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi