| News

«Black Lives Matter est peut-être la plus grande mobilisation depuis la guerre du Vietnam»

Le 11 juin à Salt Lake City. (AP Photo/Rick Bowmer)

La mobilisation qui fait suite au meurtre de George Floyd ne faiblit pas. Aux Etats-Unis et à travers le monde, la prise de conscience du racisme et des inégalités dépasse la question des violences policières, comme si le mouvement Black Lives Matter, qui monte en puissance depuis plusieurs années au fil des bavures, avait eu besoin de cette étincelle pour réunir tous les combats, de la représentativité dans le cinéma au genou à terre des joueurs de football américain.

Quelle sera la place de ce printemps très particulier dans la longue histoire des mouvements anti-racistes américains? Nous l’avons demandé à David Sylvan, professeur de sciences politiques et directeur de recherche au Graduate Institute Geneva (IHEID) après avoir enseigné à l’Université du Minnesota et à celle de Syracuse.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.