| Analyse

La loi sur les mesures policières contre le terrorisme passe le cap

La Loi MSP a fait l'objet de nombreuses manifestations contre elle, ici à Bellinzone le week-end dernier. Photo Keystone

Comme on pouvait s’y attendre, la Loi sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme (MPT) a recueilli une majorité de suffrages: 57,6% de oui contre 42,4% de non. Pas aussi large que ne le prévoyaient les sondages, mais ce oui n’est pas étonnant dans le contexte sécuritaire international actuel: le réflexe de peur a joué, quand bien même cette loi tire à la canonnière sur des cas isolés qui pouvaient être réglés, à en croire de nombreux spécialistes des questions judiciaires, par la législation déjà en vigueur.

La gagnante et les perdants. C’est donc une victoire pour la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter et les partisans d’un renforcement de l’arsenal sécuritaire helvétique. C’est une défaite pour les partisans des libertés individuelles et les défenseurs des droits humains.

Cet article est réservé aux abonnés.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!