| News

La France se mobilise suite à l'assassinat terroriste du professeur Samuel Paty

Des fleurs devant l'école ou travaillait Samuel Paty. Photo: Keystone

Il y avait un besoin de recueillement et de communion, en France et bien au-delà, deux jours après la décapitation de Samuel Paty, professeur à Conflans-St-Honorine, dans les Yvelines, sacrifié après avoir montré des caricatures de Mahomet dans un cours d’éducation civique. Les fleurs s’amoncellent devant le collège du Bois-d’Aulne, où s’est déroulé le drame et la France s’est mobilisée ce dimanche. L’assaillant «a voulu abattre la République dans ses valeurs», a déclaré le président Macron.

Ce que l’on sait. 11 personnes sont désormais en garde à vue, dans le cadre de cette affaire qui sème l’effroi dans tout le pays. Une enquête a été ouverte pour «assassinat en relation avec une entreprise terroriste» et «association de malfaiteurs terroriste criminelle». Parmi les personnes interpellées, les parents, le grand-père et le petit frère de l'assaillant, ainsi que le père d'une élève, qui avait fait une vidéo menaçante sur les réseaux sociaux.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi