| | news

L’UE parie trois millions sur une biotech genevoise qui veut révolutionner l'immunothérapie

MaxiVAX a été choisie par l'Union Européenne parmi 2015 candidats | DR

Un financement européen de 3 millions de francs (2'785'000 euros): c’est ce qu’a obtenu la Biotech genevoise MaxiVAX, qui a aussi levé 5 millions de francs supplémentaires. De quoi financer un second essai clinique de phase II et passer à la production de son produit capable de lutter contre le cancer d’une façon radicalement nouvelle, grâce à l’immunothérapie.

Pourquoi c’est révolutionnaire. MaxiVAX a créé un bioréacteur miniaturisé, biocompatible et implantable sous la peau pour produire avec des cellules génétiquement modifiées des protéines qui boostent la production de certains globules blancs. Elle associe localement cette technologie avec un vaccin qui éduque ces globules blancs à s’attaquer ensuite aux cellules tumorales.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi