| | radar

L’ONU dévoile ses propositions pour sauver la biodiversité

Vue aérienne de l'île de Bona, au Panama, protégée depuis le 5 décembre 2019. | Milton Garcia /Smithsonian Tropical Research Institute via AP/Keystone

Trente pour cent de la surface de la Terre doivent devenir des zones protégées d’ici à 2030 pour assurer la survie des écosystèmes. C’est l’une des vingt propositions de l’ONU, formulées dans le cadre de la Convention sur la diversité biologique. Le texte, dont une première mouture a été dévoilée ce lundi 13 janvier, sera négocié par les gouvernements lors d’un sommet à Kunming, en Chine, en octobre prochain. Le document propose également d’introduire un contrôle des espèces invasives et de réduire la pollution plastique de 50%, détaille le Guardian.

Pourquoi c’est important. Le rendez-vous de Kunming suscite d’importantes attentes. Les défenseurs de la biodiversité espèrent un accord ambitieux, à l’image de celui de Paris sur le climat. La proposition de texte s’appuie sur les conclusions alarmantes de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité, plus connue sous son acronyme anglais IPBES. En mai dernier, un vaste rapport soulignait qu’un million d'espèces animales et végétales sont menacées d’extinction.

link

Lire l'article du Guardian

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi