| news

L'industrie mondiale du jeu vidéo a profité du confinement. Et en Suisse?

Image tirée du jeu vidéo "Helvetii" conçu par Kevin Peclet du Team KWAKWA FARHAN & Co dans le Canton de Vaud.

Dans le monde culturel, l’industrie vidéoludique a fait figure d’exception pendant le confinement: les téléchargements de jeux vidéos ont explosé, notamment les blockbusters comme Call of Duty: Warzone ou Doom Eternal. «Contrairement au cinéma, aucune grande sortie n’a été gelée pendant la crise puisque tout s’achète en ligne», explique Marc Atallah, directeur du festival Numerik Games à Yverdon-les-Bains. Et en Suisse? Comment se porte cette branche?

Pourquoi on en parle. Rien qu’en observant les chiffres du 16 au 22 mars sur le marché EMEAA (Europe, Moyen-Orient, Asie et Afrique), une hausse de 52,9% de joueurs a été enregistrée. Certains acteurs du milieu redoutent aujourd’hui le revers de la médaille, prévoyant un effet coronavirus en 2021. Mais pour l’heure, la scène du jeu vidéo a globalement été épargnée.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi