Reservé aux abonnés

L'incroyable résistance des Ukrainiens freine les troupes russes

Des réfugiés ukrainiennes à la frontière polonaise. | Keystone / Visar Kryeziu

Jusqu’où ira la résistance du peuple et de l’armée ukrainienne, qui semble transformer la «blitzkrieg» prévue aux premiers jours de l’invasion russe en guérilla urbaine? La capitale Kiev a connu une nouvelle nuit de bombardement, alors que l'armée russe est entrée dimanche dans Kharkiv, deuxième ville d'Ukraine, où des combats de rue sont en cours.

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé avoir mis en alerte la force de dissuasion, qui peut comprendre une composante nucléaire, alors que la présidence ukrainienne a accepté des pourparlers avec la Russie, sans fixer de conditions, à sa frontière avec la Biélorussie. La Suisse de son côté préparerait la tenue d'une conférence pour la paix sur l’Ukraine, croit savoir le Tages-Anzeiger. A mesure qu’avance la crise, émerge l’image angoissante d’un président russe «paranoïaque», ayant misé plus qu’il ne le pouvait.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous