| | news

Recourir à l’épigénétique pour estimer l’âge des enfants et prédire le risque de certaines maladies

L'ADN peut être influencée durant la vie d'une personne par différents facteurs environnementaux: c'est l'épigénétique | Pixabay

Les marques épigénétiques, qui incluent tous les effets externes de l’environnement (pollution, nourriture, etc.) sur les gènes, inscrivent sur notre ADN l’histoire de notre vie. Elles peuvent aussi révéler notre âge. Une telle méthode existe depuis quelques années chez les adultes mais la dynamique physiologique particulière des enfants la rendait inexacte chez les plus jeunes. Des chercheurs ont résolu cette question, grâce à une méthode qui estime l’âge d’enfants à partir d’un prélèvement non invasif de muqueuse buccale. Ils présentent leur méthode ce lundi 14 octobre dans la revue PNAS.

Pourquoi c’est intéressant. Cette approche propose un outil simple pour étudier, chez des enfants, les variations de l’épigénome et, dans une certaine mesure, prédire l’apparition de maladies. Elle intéresse aussi la médecine légale, la loi étant différente dans de nombreux domaines pour les majeurs et les mineurs.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi