| | news

L'EPFL de nouveau en troisième place de l'Hyperloop Pod Competition en 2019

L'équipe de l'EPFL pose devant son prototype à échelle réduite dans les locaux de SpaceX, à Hawthorne (Californie) | Alban Kakulya/EPFL

Les résultats de l’Hyperloop Pod Competition, qui se déroulait dimanche soir 21 juillet, sont désormais connus: c’est l’Université technique de Munich qui monte sur la première place du podium. En deuxième et troisième place se trouvent respectivement les équipes de l’EPFZ (et sa capsule Swissloop) et de l’EPFL (EPFLoop).

Pourquoi c’est important. Ce concours de vitesse est avant tout un concours de conception. Une vingtaine d’équipes étudiantes expérimente chaque année un nouveau prototype de capsule conçu en à peine neuf mois. L’enjeu: éprouver les technologies qui trouveront peut-être place dans un hyperloop commercial demain.

Les prototypes, à échelle réduite, concourraient dans un tube sous vide d’environ 1,5 km, cette longueur devant permettre d’assurer l’accélération ainsi que le freinage de l’appareil. Autre enjeu: garder le contact via des réseaux sans fil pour piloter la capsule à distance malgré le tube.

Les résultats.

  1. Comme en 2017 et en 2018, l’Université technique de Munich s’illustre en première place, et bat son propre record de vitesse: 463 km/h, contre 457 km/h l’an dernier.

  2. Belle performance pour Swissloop, qui regroupe l’EPFZ et plusieurs autres universités suisses, avec une vitesse de 252 km/h. L’équipe a reçu un Innovation Award de SpaceX.

  3. En troisième place du podium, l’EPFL a atteint seulement 238 km/h, en raison d’un problème de télécommunications avec sa capsule.

La suite. Elon Musk a annoncé via Twitter qu’en 2020, la compétition allait monter en difficulté, et pourrait prendre place dans un tunnel sous vide de 10 km en courbe.

link

Lire notre interview du responsable technique du projet EPFLoop

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi