| | news

Les derniers néandertaliens d'Eurasie seraient issus d'une seule population d'Europe de l'Ouest

Crâne néandertalien provenant de la carrière Forbes, en Espagne. | Lukas Bokelmann et al.

Les néandertaliens d’Europe de l’Ouest ont remplacé les autres populations eurasiatiques il y a environ 100’000 ans. C’est la conclusion que tire l’Institut Max Planck, en Allemagne, d’après une étude génétique publiée en deux fois, d’abord dans Science Advances fin juin puis dans PNAS ce lundi.

Pourquoi on en parle. La chronologie exacte du peuplement des différentes régions d’Eurasie par Néandertal reste encore mystérieuse pour les paléontologues, d’où l’intérêt de ces études.

Les chercheurs de l’Institut Max Planck ont analysé et comparé le patrimoine génétique de plusieurs groupes néandertaliens retrouvés à travers l’Eurasie et répartis sur 400'000 ans. Ils se sont concentrés sur l’ADN nucléaire mais également sur l’ADN présent dans les mitochondries (mtADN), des organites cellulaires dont le patrimoine génétique est transmis uniquement par la mère.

Stéphane Peyrégne, co-auteur des deux études:

«L’ADN nucléaire permet de reconstituer les liens de parenté entre les populations. Le mtADN, quant à lui, est en trop petite quantité pour obtenir des résultats aussi précis. Par contre, il est pratique pour repérer des phénomènes d’hybridation.»

Les conclusions. D’après l’ADN nucléaire récolté et analysé sur les fossiles, les néandertaliens que l’on retrouve à travers toute l’Eurasie il y a entre 45'000 et 35'000 ans sont tous issus d’une même population initialement établie en Europe de l’Ouest. Elle aurait commencé à se répandre dans le reste du continent eurasiatique en remplaçant les populations déjà en place. Le mtADN indique quant à lui que plusieurs hybridations ont eu lieu, notamment avec des branches proches de l’homme moderne.

Stéphane Peyrégne:

«Cette dispersion a dû avoir lieu il y a entre 120'000 ans, soit l’âge de la population Ouest-européenne d’origine, et 90'000 ans, ce qui est l’âge de l’hybride Denisovien/Neandertal retrouvée en Sibérie Orientale et qui descend de cette population.»


Neandertal2.png
Evolution des populations néandertaliennes à travers l'Eurasie d'après les études de l'Institut Max Planck. Entre parenthèse, les pays d'origine des fossiles (AL: Allemagne, BE: Belgique, CR: Croatie, ES: Espagne, FR: France, RU: Russie) | Florent Hiard, Heidi.news

link

Lire la première étude publiée fin juin dans Science Advances (EN)
Lire la nouvelle étude dans PNAS (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi