A Monthey, le Swiss Biotech Center accélère l'industrialisation des médicaments biotechnologies. DR

L’atout du Valais? L’industrialisation de l’innovation

Sans hôpital universitaire ni faculté de biologie, le Valais est parti en retard dans la création de start-up dans les biotechnologies. Mais il s’est découvert une vocation originale grâce à son savoir-faire industriel. Du coup, une nouvelle génération de start-up émerge. Et cette identité industrielle clarifiée attire à l’étranger.

A Sion, l’ancien conservatoire de musique est devenu l’Espace Création, un incubateur de start-up qu’opère la fondation de promotion de l’innovation en Suisse romande Inartis. C’est là que se trouve le bureau du fondateur d’une nouvelle start-up dans les biotechnologies: Aechem Life Technologies.

Ingénieur de formation, Djano Kandaswamy révèle clairement une âme d’entrepreneur et une ambition sans complexe qu’on rencontre encore rarement en Suisse. Mais quand on l’écoute, on mesure aussi vite son pragmatisme. Il réfléchit comme un industriel. Normal sans doute puisqu’il a enseigné à l’Institut des Systèmes Industriels de la Haute Ecole Spécialisée (HES-SO) de Sion.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner