news

«Je me bats tous les jours pour que la Course de l'Escalade garde son âme»

La dernière session d'entraînement pour la Course de l'Escalade, le 24 novembre 2019. Photo: SALVATORE DI NOLFI / Keystone

Heidi.news participera en équipe à la Course de l'Escalade, y tiendra un stand et en profite pour sortir la revue imprimée de son Exploration sur le trail (que vous pouvez commander ici).

«Lors de ma première Course de l'Escalade, j’avais cinq ans. J’y étais avec ma famille. Depuis, je n’ai pas raté une seule édition», raconte Amélie Harbich. Aujourd’hui âgée de vingt ans, cette étudiante en économie sera ce week-end pour la troisième fois speaker de l'événement. En plus de courir, elle anime effectivement plusieurs courses de sa voix. La compétition des enfants, notamment. Une tâche qu’elle prépare avec enthousiasme: «On recense par exemple les enfants qui ont leur anniversaire le jour de la course. Ils sont trop heureux lorsqu’on le leur souhaite au micro.»

Car la Course de l’Escalade est avant tout un événement familial et populaire, ce n’est pas réservé aux grands sportifs qui font la Une des journaux. «Notre but est vraiment que tout le monde s’y retrouve», affirme Jerry Maspoli, président du comité d’organisation de la Course de l’Escalade.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi