| | interview

Ce médecin urgentiste valaisan, éloigné de tout en Antarctique, nous raconte son quotidien

Jacques Richon, médecin urgentiste valaisan, et docteur de la base Princess Elisabeth Antarctica, y a installé cette année une table d'opération | DR

Le médecin valaisan Jacques Richon organise le suivi médical de la base polaire belge Princess Elizabeth Antarctica (PEA) depuis son ouverture en 2009. Il vient à peine d'arriver dans la base polaire et sa première urgence consiste à installer la nouveauté de cette année: une salle d'opération. Heidi.news l'a rencontré la semaine passée avant son départ, au Cap (Afrique du Sud). Entretien.

Pour ce chirurgien, qui est aussi guide de montagne et ancien président du Groupe d’intervention médicale en montagne (Grimm), la médecine en Antarctique est d’autant plus passionnante qu’elle se passe dans des conditions extrêmes, mais surtout parce que tout rapatriement d’urgence est quasi illusoire.

Le médecin, sous pression car seul, doit donc réfléchir et agir avec les moyens du bord, parfois en faisant appel par télémédecine à des collègues spécialistes en Valais. Depuis cinq ans, Jacques Richon a en effet développé un système reconnu d’aide médicale à distance, qu’il va à nouveau tester durant la fin de cette saison d’expédition sur le Continent blanc. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi