Réservé aux abonnés

Guerre en Ukraine: l’étau se resserre sur les villes stratégiques

Vladimir Poutine samedi 5 mars lors de son discours dans un décor absolument surréaliste, entre fleurs et personnel féminin d'Aeroflot. | Photo Keystone-EPA / Mikhael Klimentiev / Sputnik

Au onzième jour de la guerre en Ukraine, les troupes russes poursuivent leur avancée vers Kiev et Kharkiv, alors que les forces ukrainiennes mènent de violents combats sur les fronts sud et nord. Au sud-est du pays, après deux tentatives avortées de cessez-le-feu pour permettre l’évacuation de la population civile, les bombardements ont repris contre Marioupol, une ville stratégique sur la mer d’Azov. Vladimir Poutine accuse l’Ukraine d’empêcher l’évacuation des civils. Quant au président ukrainien Volodymyr Zelensky, il affirme qu’un nouveau front pourrait s’ouvrir dans le sud-ouest du pays: l’armée russe se préparerait à bombarder Odessa, le principal port ukrainien sur la mer Noire.

Destruction présumée d’un aéroport ukrainien. Selon Volodymyr Zelensky, l’aéroport de Vinnytsia, une ville située à 200 kilomètres au sud-ouest de Kiev, a été bombardé et détruit par l’armée russe dans la journée de dimanche 6 mars. Le président ukrainien reproche par ailleurs à l’OTAN son refus de mettre en œuvre une zone d’exclusion aérienne au-dessus de son pays. Vladimir Poutine a mis en garde contre une telle décision: la fermeture de l’espace aérien ukrainien serait interprétée comme une déclaration de guerre.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter