| | news

Le Royaume-Uni sommé de quitter les Chagos, sanctuaire marin de l’océan Indien

Plantations abandonnées dans l'archipel des Chagos suite à la déportation de la population locale | Steve Swayne

Ce vendredi 22 novembre, le délai imparti par l'Assemblée générale des Nations unies au Royaume-Uni pour mettre fin à son occupation de l'archipel des Chagos arrivera à son terme. Censé être sous la souveraineté de la république de Maurice, l'ensemble d'îles situé au cœur de l'océan Indien est depuis la fin des années 1960 au centre d'un litige mêlant décolonisation, base militaire et protection marine. Une situation que démêle pour Heidi.news Giovanni Distefano, professeur de droit international à l’Université de Neuchâtel et spécialiste des litiges territoriaux.

Pourquoi on en parle. L'archipel des Chagos, aussi nommé Territoire britannique de l'océan Indien, est un haut lieu de la recherche biologique et environnementale. Classé zone maritime protégée, il sert à de nombreuses études sur l'impact direct et indirect des activités humaines sur les écosystèmes marins, notamment les récifs coralliens.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi