| | radar

Face aux homards, les baleines ne pèsent pas lourd

Keystone / EPA NOAA

Au nord-est des Etats-Unis et au Canada, la pêche au homard pourrait précipiter la disparition des 400 dernières baleines franches de l'Atlantique. Le New York Times se penche sur le problème.

Pourquoi c’est important. Ces trois dernières années, 30 individus sont morts empêtrés dans des cordages ou percutés par les chalutiers utilisés pour pêcher le crustacé roi. Les naturalistes tentent de développer des solutions en collaboration avec les pêcheurs: paniers sans amarre, cordage de nouvelle génération ou surveillance aérienne...

link

New York Times

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi