| News

EXCLUSIF — A Genève, c’est le parc des Eaux-Vives qui devrait accueillir Biden et Poutine

Le restaurant du parc des Eaux-Vives, ici en 2016. Photo: Alex Stephen Teuscher / bythelake.ch

Le parc des Eaux-Vives, à Genève, sera sans doute le lieu choisi pour accueillir le très attendu sommet entre Joe Biden et Vladimir Poutine, a appris Heidi.news d’une source proche de l’organisation. Les présidents américain et russe doivent se rencontrer pour la première fois le 16 juin en Suisse sur fond de fortes tensions internationales.

Raisons de sécurité. Jointe par téléphone, la mission russe à Genève affirme n’avoir reçu aucune confirmation du lieu de la rencontre. La mission américaine, elle, n’a pas encore pu être jointe. Quant au service du protocole du canton de Genève, il refuse de confirmer l’information, ajoutant qu’il n’est qu’au service des parties et que ce sont elles qui ont la main sur le choix du lieu.

Contactée par Le Temps suite à la publication de notre article, une source au sein de l’administration cantonale indique que le choix définitif du lieu devrait se faire entre ce vendredi et lundi 7 juin.

Cette discrétion est motivée par d’évidentes raisons de sécurité, mais également par des relations crispées entre la Russie et les Etats-Unis avant le sommet, si bien que le moindre faux pas diplomatique ou logistique serait en mesure de faire capoter l’affaire.

Exposition sacrifiée. L’organisation de la rencontre au parc des Eaux-Vives, dominé par un hôtel-restaurant en mains publiques, aurait des effets collatéraux. Notamment pour une exposition sur l’adolescence et le risque suicidaire qui vient d’ouvrir ses portes, ce jeudi 3 juin. Coorganisatrice de l’événement avec les HUG, la fondation Children Action doit déjà songer à remballer l’installation. Au plus tard le 12 juin – alors que la date de clôture initialement prévue était le 13 –, mais peut-être même dès ce dimanche 6 juin, ont fait savoir à Heidi.news les services de communication de Children Action et des HUG qui attendent  la confirmation de la date de fermeture.

Une fin prématurée mais inévitable, car l’exposition se déroule au Parc La Grange, qui jouxte celui des Eaux-Vives et serait lui aussi fermé si Joe Biden et Vladimir Poutine s’y rencontraient. La possibilité de verrouiller les presque 30 hectares formés par les deux parcs, par ailleurs «protégés» sur une de leurs longueurs par le lac, semble avoir été  déterminante pour les services de sécurité des deux pays.

Le Parc des Eaux-Vives n’est pas un lieu habituel pour les rencontres entre chefs d’Etats. Genève offre des options plus classiques, comme l’hôtel Intercontinental, rompu à l’exercice, où logeront une partie des délégations. Ou le Centre international de conférences Genève (CICG), voire le Palais des Nations. En novembre 1985, pour le sommet Ronald Reagan - Mikhaïl Gorbatchev, les autorités helvétiques avaient reçu les deux chefs d’Etat à la Villa du Reposoir à Chambésy. La première rencontre au sommet avait eu lieu le lendemain à la Villa Fleur d'Eau à Versoix. Puis la réception d’honneur avait eu lieu à la Villa La Gandole à Genthod et la conférence de presse de clôture, jeudi 21 novembre 1985, au CICG. L'Hôtel Intercontinental, lui, avait été entièrement réquisitionné par les Américains et transformé en seconde "Maison-Blanche".

Ballet aérien. Si cela devait être confirmé, les Genevois pourraient bien assister à un ballet aérien d’hélicoptères les 15 et 16 juin. Le Pont du Mont-Blanc, qui relie la rive droite (où se trouvent l’aéroport, les organisations internationales et les missions permanentes russes et américaines ainsi que l’hôtel Intercontinental) à la rive gauche (où se situe le parc), subit actuellement de lourds travaux qui y rendent le trafic encore plus difficile que d’accoutumé.

Ce sommet implique la venue de quelque 2000 personnes (1000 dans chacune des délégations) ainsi qu’un millier de journalistes. Le Conseil fédéral sera également de la partie avec une réunion prévue le 16 juin à Genève entre Joe Biden, le président de la Confédération Guy Parmelin et Ignazio Cassis, chef de la diplomatie.

Mise à jour du 8 juin. C’est la villa La Grange qui est pressentie pour accueillir la rencontre officielle entre les deux présidents. Le restaurant des Eaux-Vives pourrait également abriter des échanges.

Pour l’heure, les autorités suisses, russes et américaines ne confirment pas l’information, mais la Ville de Genève a annoncé la fermeture du parc La Grange du mardi 8 au vendredi 18 juin.

Contrainte de fermer ses portes, l’exposition de Children Action Ado-Les-Sens rouvrira du 19 au 23 juin inclus.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.