Réservé aux abonnés

Entre ouvertures et fermetures, histoire littéraire des respirations russes

Alexandre Pouchkine, considéré comme le père de la littérature moderne russe. | Pixabay / oraswet

Depuis le lundi 7 mars, Heidi.news invite à prendre de la hauteur par rapport à la guerre en Ukraine et son flot incessant d'informations. Pour cette «semaine des spécialistes», nous sommes partis à la recherche d’esprits aiguisés pour nous aider à mieux comprendre ce qui se joue là, sous nos yeux, à notre porte. Jean-Philippe Jaccard est professeur de littérature et civilisation russes et dirige l'unité de russe de l'Université de Genève.

«Il y a en Occident une incompréhension historique de la Russie que Poutine, dans son délire, instrumentalise pour dire “on ne nous aime pas”», estime Jean-Philippe Jaccard. Un constat que le directeur de l’unité de russe à l’Unige appuie sur sa longue expérience, marquée par un amour et une passion de la Russie, où il a rédigé une partie de sa thèse et où il a vécu plusieurs années. Mais alors, quel est l’univers mental du peuple de Russie? Que nous dit à ce sujet la riche littérature russe et que dit-elle de l’histoire russe dans son ensemble? Sur quels textes et auteurs repose l’idéologie du pouvoir actuel?

Heidi.news — Le quotidien d’un professeur de littérature russe à l’Université de Genève est-il bouleversé par la guerre en Ukraine?
Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter