| | news

Trop de barrières freinent encore le développement de la géothermie profonde en Suisse

Chantier du deuxième forage exploratoire géothermique du canton de Genève | Salvatore Di Nofli

Il reste difficile de développer la géothermie profonde en Suisse, malgré son potentiel, explique Gunter Siddiqui, responsable de la recherche en énergie à l'Office fédéral de l'énergie (OFEN). A l’occasion du Swiss Geosciences Meeting, congrès annuel des sciences de la Terre qui se tient actuellement à Fribourg, il a détaillé les différentes barrières à cette source d'énergie, pourtant renouvelable.

Pourquoi on en parle. La géothermie est déjà vue comme une alternative intéressante sur le plan écologique pour produire de la chaleur grâce à des sondes en faible profondeur. Mais pour produire de l’électricité, il faut atteindre des températures dépassant les 100°C. Pour cela, il est nécessaire d’atteindre des couches géologiques profondes, comprises entre 2500 et 5000 mètres. La Suisse compte expérimenter cette technologie: un site de test est en construction à Lully, à Genève. Si elle fait ses preuves, la géothermie pourrait fournir une part non négligeable de l’électricité à l’avenir.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi