En Russie, les commémorations du 9 mai se feront en effectif réduit

En Russie, le 9 mai est le «Jour de la victoire», celui qui marque la victoire sur l’Allemagne nazie et qui donne lieu, chaque année, à une commémoration et de nombreux défilés militaires. Lesquels seront de taille réduite cette année, en raison de la mobilisation en Ukraine. Il s’agit pour Vladimir Poutine et son régime d’un rendez-vous important pour célébrer l’histoire russe et la puissance de la nation, d’autant plus en période de guerre.

Du monde quand même. Même si les effectifs ne seront pas au niveau des précédentes années, il devrait y avoir près de 65’000 personnes impliquées dans ces commémorations réparties en 28 villes, selon le ministre russe de la défense Sergueï Choïgou, cité par Le Figaro. Et de préciser que 2400 systèmes d’armes et plus de 460 avions — dont le fameux «avion de l’apocalypse» qui doit accueillir Vladimir Poutine en cas de conflit nucléaire — seront également mobilisées.

Craig Hooper, un analyste spécialisé dans les questions de défense, estime dans Forbes que les effectifs seront cette année réduits de 35%. Par la faute de la mobilisation en Ukraine, bien sûr, mais aussi en raison des pertes notables subies en un peu plus de deux mois de guerre, dont plus de 600 chars, ajoute Craig Hooper.

link

Lire l'article du Figaro