En Israël, la «start-up nation» s'ouvre aux populations marginalisées

L'incubateur de start-up Bizmax | Page Facebook de Bizmax

Au sein de la «start-up nation» d’Israël, les industries de pointe représentent 45% des exportations. La demande dans le secteur est telle que, selon les autorités, près de 15’000 postes sont à pourvoir. Comment les combler? En allant puiser dans deux réservoirs de la société longtemps marginalisés, les Bédouins et les ultra-orthodoxes.

Pourquoi c’est important. Israel est une terre fertile pour les start-up. On en compte environ 7000, pour 9 millions d’habitants. Le meilleur ratio mondial. Cette réussite a un prix: 4,1% du PIB sont consacrés au financement de l’innovation, raconte Usbek et Rica.

link

Usbek et Rica