| | news

En Australie, les citadins étouffent et les joueurs de tennis s'écroulent

Capture d'écran du match de qualification de l'Open d'Australie de ce mardi matin 14 janvier au moment où la joueuse slovène abandonne pour problèmes respiratoires.

Sur l’île-continent, les nuages de fumées toxiques dues aux bushfires (feux de brousse) enveloppent depuis plusieurs semaines certaines grandes villes comme Sydney, Melbourne et Canberra. Le phénomène, sans précédent, inquiète les experts sur les risques respiratoires et sur la santé en général. L’Australian Medical Association (AMA) a déclaré le 3 janvier que l’inhalation de ces fumées sur une période prolongée représente un risque pour tout le monde.

Pourquoi on en parle. L’Open d’Australie de tennis à Melbourne (du 20 janvier au 2 février) n’a pas encore débuté que la mauvaise qualité de l’air perturbe déjà les qualifications: plusieurs joueuses du tour préliminaire et un ramasseur de balle ont été victimes de malaises respiratoires ce mardi matin 14 janvier. Quels sont les risques pour les joueurs de tennis et pour la population en général? Esquisses de réponses.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi