| radar

En 2039, toutes les femmes notent leurs amants, utopie ou dystopie?

Image extraite de Nosedive, de la série Black Mirror

Et si, dans 20 ans, toutes les femmes avaient pris l'habitude de noter leurs amants, et de partager ces notes? Une telle évolution leur permettrait-elle d'éviter définitivement les «mauvais coups»?

Ou bien entraînerait-elle inéluctablement la monétisation des relations sexuelles et la création de bordels masculins, se demande Maïa Mazaurette, auteure spécialisée des questions de sexualité, dans Usbek & Rica.

link

Usbek & Rica

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi