| | radar

Des chercheurs de l'EPFL découvrent une «barrière» biologique contre le cancer

À gauche, une barrière de l'activine B (en rouge) est présente dans les cellules du pancréas. À droite, elle est absente | Iacovos P. Michael / EPFL

Dans les cellules cancéreuses, la rencontre de la protéine activine B et du récepteur ALK7 forme une barrière qui empêche le développement de nouvelles tumeurs et de métastases. Elle entraîne par ailleurs la mort des cellules cancéreuses. Ces résultats ont été publiés dans la revue Developmental Cell.

Pourquoi c’est important. Cette découverte de chercheurs de l’EPFL, avec des souris, confirme le rôle majeur de l’apoptose (c’est-à-dire l’autodestruction des cellules), pour lutter contre la formation des tumeurs. Elle permet aussi de mieux comprendre par quels mécanismes les cellules cancéreuses parviennent à l’éviter.

link

Lire l'article dans Developmental Cell

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi