| | news

Des chercheurs hongkongais espèrent sauver les récifs menacés en transplantant des coraux

Corail mort (au premier plan) dans la Grande barrière de Corail, au large de l'Australie | Creative Commons

Une équipe de chercheurs de l'Institut de sciences maritimes de l'Université de Hong Kong (EN) a mis au point une technique de transplantation pour sauver une espèce locale de coraux menacée par le réchauffement climatique. Le taux de survie atteint 70% à 80%, selon les premiers résultats, qui viennent d’être communiqués.

Pourquoi c’est important. A l’échelle globale, le réchauffement climatique fait des ravages sur les coraux. La Grande barrière de corail, en Australie, a perdu la moitié de sa superficie ces dernières années suite à plusieurs évènements de blanchissement. Le procédé mis au point à Hong Kong ouvre de nouvelles perspectives.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi