| | twitter

De l'oxygène et des métaux extraits de la poussière lunaire, pour favoriser la colonisation de l'astre

L’Agence spatiale européenne (ESA) a publié une image fascinante: à gauche, du régolithe, ou plutôt une excellente simulation de cette poussière extrêmement fine et abrasive qui recouvre la surface de Lune. Et à droite, la même substance dont a été extrait tout l’oxygène, laissant apparaître un mélange de miettes d’alliages métalliques.

Pourquoi c’est intéressant. Les échantillons réellement prélevés sur la Lune indique le régolithe est constitué d’environ 40-45% d’oxygène, mais que ces molécules sont liées dans d’autres matériaux, minéraux ou verres. Trouver des moyens pour extraire cet oxygène tout en conservant ces autres constituants permettraient d’utiliser le gaz (pour faire respirer les astronautes, ou entrer dans la fabrications de carburants) et de tirer profit des matériaux pour construire ce qui doit l’être directement sur la Lune. Les scientifiques auraient trouvé la solution idéale en une méthode appelée électrolyse en sels fondus.

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi