| | news

Des îlots artificiels écossais, datés du Néolithique, rappellent les mythiques lacustres de Suisse

Crannog du Loch Bhorgastail, Hébrides Extérieures, Écosse | Fraser Sturt

En Écosse, deux archéologues ont pu dater du Néolithique cinq crannogs, des îlots artificiels typiques de la région que l’on pensait jusque là remonter à l’âge du fer. Leur étude, publiée dans la revue Antiquity, démontre que cette tradition était bien plus répandue dans les îles britanniques dès la fin de la préhistoire que ce qui était précédemment admis.

Pourquoi cela nous intrigue. Bien que la publication des deux archéologues se concentre sur l’Écosse, de telles installations ne sont pas sans rappeler les nombreux sites palafittiques connus tout autour de l’arc alpin, notamment en Suisse et les fameux “lacustres” du Néolithique. Marc-Antoine Kaeser, directeur du musée archéologique du Latenium et professeur à l’institut d’Archéologie de l’Université de Neuchâtel, détaille les similitudes et différences entre les deux situations:

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi