Dans un monde saturé, les musées se réinventent à coups d’innovations spectaculaires

Interactifs, immersifs, ludiques, les musées et les espaces d’exposition se mettent au numérique pour gagner la bataille de l’attention. Mais ces technologies ne sont pas seulement grandioses visuellement. Elles transforment l’accès à l’art et au savoir et fertilisent de nouvelles créations.

Dans les années 80, le job de Sarah Kenderdine consistait à plonger dans des épaves de jonques en plein Océan indien. Archéologue sous-marine pour le Western Australia Maritime Museum de Fremantle, cette fille de commissaire au commerce néozélandais se passionne alors pour l’expansion du bouddhisme par les mers.

Comme elle a de la suite dans les idées, en mai prochain, celle qui est devenue professeure de muséologie expérimentale à l’EPFL présentera son atlas muséal hors norme du Bouddhisme maritime au monastère de Fo Guan Shan à Taiwan, le plus grand musée du monde consacré à cette religion avec 10 millions de visiteurs par an.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner