| | radar

Dans l'océan Arctique, un îlot s'est évaporé

A la place de l'île des perles, de l'eau et des icebergs. Image: Ministère Russe des Ressources Naturelles

Dans l’océan Arctique, une petite île a disparu. «La mer des perles», comme elle avait été nommée depuis sa découverte au début du XXe siècle, se trouvait dans les eaux russes à quelques centaines de mètres de l’île Graham Bell. D’une surface d’environ 2 kilomètres carrés, elle culminait à 22 m de haut. En 2017, des images satellites laissaient penser qu’elle a disparu. Une expédition océanographique russe dans la région a constaté l’été dernier que l’îlot s’est bel et bien évaporé, viennent d’annoncer les autorités russes.

Pourquoi une telle disparition? Pour le moment, aucun phénomène géologique ne semble expliquer cette disparition soudaine. Mais le responsable du Parc National Arctique russe, Aleksandr Kirillov, souligne qu’avec le réchauffement climatique, plus marqué près du pôle nord qu’ailleurs — dans la mer de Kara, proche, la température moyenne de l’air a grimpé de près de 5 degrés en trente ans—, l’érosion côtière est très importante dans la région. Mais les îles ne font pas que disparaître, puisqu’en deux ans, douze îles et un nouveau détroit ont été découverts, selon le ministère russe des ressources naturelles.

link

Lire l'article de l’Independent Barent Observer (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi