Eric Gutknecht | Guillaume Mégevand pour Heidi.news
L'Etivaz, le génie fromager | épisode № 07

Dans l’enfer des normes étatiques

A l’Etivaz, l’indépendance fait loi. Mais quand les autorités s’en mêlent, pour codifier à coups de règlements la manière de vivre et de produire sur l’alpage, l’incompréhension, la colère et le découragement affleurent.

Depuis cet hiver, Eric Gutknecht est un homme heureux et soulagé: son projet de chalet d’alpage, que j’avais longuement évoqué dans le premier épisode de cette Exploration, va enfin pouvoir voir le jour. Après plusieurs enquêtes, le terrain a été déclaré constructible. Pour Eric, cette décision était cruciale: son bâtiment actuel risquait de ne plus être aux normes. «Les autorités ont pris en compte nos demandes, ils ont compris.» L’ancien chalet datait du XVIIIe siècle: «Il sera rasé», précise Eric sans états d’âme.

L’éleveur trépigne maintenant d’impatience. «Le nouveau chalet sera doté d’une fosse pour récupérer les eaux, puisqu’il est situé dans une zone de captation des sources. Et puis on va faire une demande pour être raccordé au réseau électrique.» Sacrée révolution! La famille Gutknecht dépend encore pour son énergie de générateurs extrêmement bruyants.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre