| | question

Consommer bio est-il bon pour le climat?

Raphaël Charles, de l’Institut de recherche de l'agriculture biologique FiBL, répond à la remarque de notre lecteur Samuel Barbaud.

Cet article fait partie de notre dossier que changer pour le climat.

Un champ de blé à Kleinandelfingen, dans le canton de Zurich. | Ennio Leanza / Keystone

Votre remarque complète. «La phrase d'accroche de votre édito relatif à l'urgence climatique - Vos réponses sur l’urgence climatique - et le pain (bio) qu'il y a sur la planche - m'a fait bondir. La production de céréales pour le pain (blé tendre) en bio a un rendement simplement catastrophique: presque 60% de moins qu'en agriculture conventionnelle. Donc le résultat est simple, chaque miche de pain bio, c'est une empreinte écologique double de celle d'un pain produit de façon conventionnelle. Pour protéger l'environnement et le climat, il vaut mieux un hectare de blé en conventionnel plus un hectare de prairies ou de forêts, plutôt que deux ha de céréales bio...»

La réponse recueillie auprès de Raphaël Charles, ingénieur agronome, responsable de l’antenne romande de l’Institut de recherche de l'agriculture biologique FiBL.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi