Comment les médias israéliens décrédibilisent la parole palestinienne

Keystone

Après l’escalade militaire entre Gaza et Israël qui a fait 34 morts palestiniens la semaine dernière, la journaliste Amira Hass, du quotidien israélien Haaretz, revient sur la domination de l’Etat hébreu qui passe aussi par la communication: la majorité des Israéliens n’ont aucune confiance dans les faits énoncés par les Palestiniens, rejetant en bloc la moindre prise de parole sans juger de sa véracité. Seules les informations israéliennes sont jugées crédibles.

Pourquoi on vous en parle. Cette analyse se base sur le flou qui a entouré la mort de huit membres d'une même famille pendant les bombardements. Quelques heures après les faits, l’armée a finalement reconnu avoir tiré sur leur maison par erreur.

link

Haaretz