| | radar

Comment le Chili a réduit de 23% la consommation de boissons sucrées

Image d'illustration | Flickr

Frappée par une épidémie d’obésité et de diabète, la population chilienne était jusqu’à il y a peu la plus grande consommatrice au monde de boissons sucrées. En deux ans, des mesures volontaristes de santé publique ont fait chuter les ventes de près d’un quart.

Comment c’est possible. Au lieu d’une taxe sur le sucre, le gouvernement a banni ces produits des écoles et, surtout, imposé un étiquetage clair et sans compromis. Placé sur le devant de l’emballage, noir et blanc, impossible pour l’acheteur de passer à côté des alertes: teneur élevée en sucre, en sel ou en matières grasses.

link

The Guardian

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi