| | enquête

Comment l'OFSP a induit la RTS en erreur sur les primes d'assurance-maladie injectées dans le marketing

Une enquête de l’émission «On en parle» de la RTS révélait le 30 octobre que 102 millions de francs avaient été dépensés par les assurances-maladie dans la publicité et le courtage en 2018. Un chiffre qui serait en hausse spectaculaire de 36% depuis 2016. A y regarder de plus près, la hausse n’est «que» de 17%. Heidi.news a épluché les chiffres des dix plus grandes assurances-maladie du pays: les chiffres 2016 publiés par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sont faux.

Pourquoi c’est agaçant. Les assurances-maladie ne peuvent théoriquement pas réaliser de bénéfices grâce aux primes perçues dans le cadre de l’assurance obligatoire des soins. Les entreprises peuvent néanmoins faire de la publicité et payer des commissions pour faire jouer la concurrence, fidéliser leur clientèle et acquérir de nouveaux assurés pour autant que ces frais restent «dans les limites qu’impose une gestion économique». Si les bases de données officielles publiées par le régulateur (l’OFSP) sont erronées, les analyses le sont également.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi