Réservé aux abonnés

Chaotiques, les grandes transhumances estivales!

La foule des grands jours, voyageurs plus manifestants = chaos à l'aéroport Paris-CDG de Paris. | Keystone-AP / Thomas Padilla

Pas faciles, les départs en vacances! Après deux ans de frustrations diverses et variées liées à la pandémie de coronavirus, les Suisses se sont dit, cette fois ça y est! On peut reprendre la route des grandes transhumances estivales. Mais voilà: la ruée vers le sud et les destinations balnéaires a provoqué d’énormes bouchons (là, rien de nouveau), mais surtout elle a été considérablement entravée par le chaos dans les transports aériens en Europe. Sans compter que le spectre d’une nouvelle vague de Covid plane sur l’Europe.

Là où ça fait mal. Après l’annonce, ces derniers jours, de la suppression de milliers de vols cet été par plusieurs compagnies aériennes, des dizaines de vols ont été annulés samedi 2 juillet à l'aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, touché par un conflit social, tandis que quinze vols étaient annulés et 175 autres retardés à Madrid par une grève des personnels de cabine des compagnies EasyJet et Ryanair. En Suisse, l'aéroport de Cointrin s’en est plutôt bien tiré, à condition de faire preuve de patience.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter