| | news

Cette puce reconstitue le développement embryonnaire

Image d'un embryon humain à quelques jours de développement | Creative Commons

L’éthique et les difficultés techniques freinent la compréhension fine des mécanismes qui contrôle le développement des embryons humain. Dans une puce microfluidique, une équipe américaine a reproduit les quatre premiers jours d’un embryon humain. C’est une avancée technologique cruciale pour étudier les phases primordiales du développement embryonnaire, qui a été présentée dans Nature.

Pourquoi c’est important. Pour l’instant, la science ne dispose pas des bons outils pour étudier le développement embryonnaire précoce. L’éthique protège la manipulation des embryons humains et le développement des embryons de souris diffère de celui des primates. Or mieux comprendre ce phénomène est très important pour la médecine, en particulier pour espérer lutter contre les fausses couches.

Cet article est réservé aux Membres.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

Devenez Membre
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi