| | news

Au CES, la start-up suisse Green Motion s'associe au géant Eaton pour booster la mobilité électrique

François Randin, le CEO de Green Motion (au centre) s'associe avec le géant américain Eaton pour faciliter la consommation d'électricité renouvelable pour les voitures. | Heidi.news DR

EXCLUSIF Au premier jour du Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas, le fabricant de station de recharge et de logiciels pour la mobilité électrique Green Motion annonce son association avec le géant de l’énergie américain Eaton (22 milliards de chiffre d’affaires et 100’000 employés) pour la production et la distribution de ses produits. Les bornes de recharge du fabricant suisse seront en partie fabriquées dans les usines d’Eaton au Maroc. Elles seront associées aux dispositifs de stockage décentralisés d’électricité XStorage d’Eaton, qui facilitent l’autoconsommation solaire.

Pourquoi c’est intéressant. Dans le cadre de sa stratégie pour la mobilité électrique pilotée depuis son siège européen de Morges, Eaton a développé des stations de stockage d’électricité comparables au Powerwall de Tesla – des batteries domestiques rechargeables par panneaux solaires. Mais le modèle d’Eaton est modulaire et dimensionné pour les immeubles collectifs plutôt que les habitations individuelles. De quoi concrétiser l’idée, lancée par feu Nicolas Hayek, d’autoconsommation solaire en associant production décentralisée d’électricité renouvelable et stockage local pour alimenter la maison ou charger une voiture électrique.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner
newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi